Banque : Des cyberattaques contre les grandes banques Néerlandaises

Les trois plus grandes banques des Pays-Bas, à savoir ING, ABN Amro ainsi que Rabobank, ainsi que le service des impôts néerlandais (à moindre mesure), ont été la cible de plusieurs cyber-attaques ces derniers jours. Ce qui a pour impact le non-accès aux sites des organismes ainsi qu’à la totalité de leurs services en ligne.

 

Les banques ont tout de même indiqué que les détails bancaires, ainsi que les informations personnelles de leurs clients, n’ont pas été concerné par ces piratages et qu’elles ne sont pas en danger et gardent toute leur confidentialité. Quant au service des impôts, lui aussi a tenu a précisé que la sécurité des données des contribuables hollandais était elle aussi assurée.

 

La banque numéro une des Pays-Bas, à savoir ING, qui compte plus de 8 millions de clients, a tenu à éclaircir la situation. On sait donc quel genre d’attaque a subit la banque. C’est une attaque DDoS qui a frappé les serveurs de l’entreprise. Une attaque DDoS consiste à surcharger les requêtes d’un serveur, afin qu’il ne sature, et entraîne le mauvais fonctionnement potentiel de tous ses services en ligne :

“Durant l’attaque DDoS, le site internet d’ING a été saturé par un trafic de données entraînant une surcharge de nos serveurs et qui a mis la pression sur la disponibilité des services bancaire en ligne”, indique la banque à travers un communiqué posté sur son site, tout en précisant que ces mêmes services en lignes avaient été restaurés.

 

ABN Amro n’a, quant à elle, pas été ménagé par toutes ces affaires de piratage informatique. En effet, la troisième banque du pays, a essuyé pas moins de trois attaques cybernétique rien que ce week-end, pour un total de sept en seulement une semaine, d’après les médias néerlandais.

Au même titre qu’ING, les services en ligne d’ABN ont repris du services ces derniers jours. L’enseigne a indiqué, elle aussi dans un communiqué, qu’elle “continue de surveiller la disponibilité et est davantage en alerte depuis les attaques du week-end”.

 

Quant à Rabobank , ses services bancaires en ligne ont également “été ciblés par une attaque DDoS depuis 9h10 ce lundi matin (hier) et nos clients n’ont pas accès ou peu accès à nos services de banque en ligne”, a communiqué la porte parole Margo Van Wijgerden.

“Nous travaillons pour résoudre le problème aussi vite que possible”, a-t-elle poursuivi et indiqué à l’AFP.

 

Lundi aussi, le site des impôts a lui aussi été paralysé, mais seulement durant une petite quinzaine de minute, en raison encore une fois d’une attaque cybernétique, d’après le porte parole Andre Karels, avant d’affirmer : “Les choses sont de retour à la normale et nous enquêtons sur l’incident”.

 

Ce n’est absolument pas la première fois que les banques néerlandaises sont les cibles d’attaques cybernétiques de type DDoS. Le président de la Banque Centrale des Pays-Bas, a assuré lui-même, que son organisme était lui aussi la cible “de milliers d’attaques chaque jour”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *