Quiconque a toujours aimé bricoler des voitures jouets dans son enfance a peut-être rêvé du rêve que font beaucoup de voitures jouets à trois joues. Travailler un jour comme mécanicien automobile. Si c’est le cas, le défi consiste maintenant à être courageux. Le métier classique de mécanicien automobile n’existe plus.

Ne vous inquiétez pas : la profession a évolué et est entrée dans un nouveau profil professionnel, à savoir celui de technicien en mécatronique automobile, avec un accent sur la technologie des voitures particulières. Dans le jargon, cependant, les travailleurs qualifiés correspondants sont encore appelés mécaniciens automobiles. Par souci de simplicité, ce texte devrait être le même.

Les To Do suivants font partie de la vie quotidienne d’un mécanicien automobile :

Entretien des véhicules
Essais des systèmes techniques des véhicules
Effectuer des réparations
Equipement des voitures particulières avec des équipements spéciaux
Mais ce n’est qu’une petite partie des tâches quotidiennes. Les mécaniciens automobiles modernes sont également familiarisés avec l’électronique des véhicules. Cela inclut, par exemple :

Etabli pliantSystèmes de freinage antiblocage (ABS)
Programme de stabilité électronique (ESP)
Systèmes de contrôle du glissement de conduite (ASR)
Airbags
Systèmes d’aide à la conduite
Systèmes de communication
Les ingénieurs en mécatronique automobile savent exactement comment les composants mécaniques, électriques et électroniques d’une voiture interagissent entre eux. Ce savoir-faire joue un rôle immense dans leur travail quotidien. Lors de l’entretien ou de la réparation d’un véhicule, ils ne se contentent plus d’inspecter le système d’allumage ou de remplacer les plaquettes de frein, les filtres, l’huile moteur et de transmission, les liquides de frein et les liquides hydrauliques.

Ils vérifient également le fonctionnement des nombreux systèmes électroniques d’une voiture. Pour ce faire, ils utilisent divers dispositifs de diagnostic commandés par ordinateur. Celles-ci comparent automatiquement les données du véhicule avec les valeurs standard spécifiées par le constructeur.

Les résultats permettent de déterminer si un système fonctionne sans faille ou si des défauts doivent être corrigés. Cela peut se faire, par exemple, en mettant à jour le logiciel. Parfois, des pièces individuelles obsolètes ou cassées doivent être remplacées.

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des mécaniciens automobiles dépend fortement de l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Les perspectives sur le marché du travail sont très bonnes.

Comment devient-on mécanicien automobile ?

Toute personne qui souhaite devenir technicien en mécatronique automobile, comme on appelle maintenant le profil de poste du mécanicien automobile, suit une formation de trois ans et demi. Elle est organisée selon un système dual et se déroule parallèlement à l’école professionnelle et dans l’entreprise de formation.

Il n’y a pas d’exigences formelles. Toutefois, les entreprises de formation préfèrent les apprentis ayant un diplôme de fin d’études secondaires ou un niveau A. Pendant l’apprentissage, les contenus suivants figurent au programme :

Connaissance des véhicules
Client des systèmes
Mesurer et tester la capacité fonctionnelle des systèmes
Travaux de service et d’entretien
le diagnostic des erreurs
Démontage de pièces de véhicules
Assemblage de véhicules et de composants
Mise à niveau, conversion et rééquipement des véhicules
Assemblages et systèmes
Systèmes mécatroniques
Systèmes de confort et de sécurité
Châssis et systèmes de freinage
Systèmes d’entraînement
Préparer les véhicules aux contrôles de sécurité et aux tests d’acceptation
Service clientèle