Dans les oscilloscopes analogiques, le signal à afficher est utilisé directement pour dévier un faisceau d’électrons après amplification.

On trouve souvent des oscilloscopes analogiques utilisables pour environ 50 euros aux enchères en ligne et sur les marchés des petites annonces. Pour 200-400 euros, on obtient d’assez bons appareils professionnels [1] avec une bande passante de 60-200 MHz. Les nouveaux appareils utilisables commencent à 600 euros. électroniqueLe marché des oscilloscopes est dominé par quelques marques. Dans le segment des prix plus élevés, il s’agit principalement de HP (Agilent) et de Tektronix, ainsi que de Yokogawa et de Lecroy. Hameg (Rohde & Schwarz) est particulièrement répandu dans le segment moyen (500-1500 euros). On les trouve souvent dans les écoles et les formations. En termes de prix, il existe différents fabricants d’oscilloscopes analogiques en Asie ou parfois encore en Europe de l’Est. Souvent, ces fabricants n’apparaissent pas sous leur propre nom, mais proposent leurs appareils en tant que produits OEM.

Les appareils très simples n’ont qu’un seul canal [2]. Cela signifie qu’il n’est pas possible de mettre deux signaux en relation dans le temps. Cependant, cela est souvent important. C’est pourquoi, de nos jours, même les appareils simples ont généralement deux canaux.

Bande passante

La largeur de bande indique les fréquences de signal que l’oscilloscope peut encore traiter. À la largeur de bande spécifiée, le gain de l’oscilloscope diminue de 3 dB, un signal sinusoïdal n’est alors affiché qu’avec environ 70 % de l’amplitude réelle. Pour pouvoir interpréter raisonnablement les caractéristiques des signaux, on peut dire en gros que les signaux sont affichés jusqu’à 1/10 de la largeur de bande. Un signal carré proche de la bande passante, par exemple, ne serait affiché que sous la forme d’une onde sinusoïdale [3].

Lors de la mesure de signaux numériques, on s’intéresse généralement au temps de montée. Le temps de montée indique le temps nécessaire à un signal carré de 10 à 90 % pour monter. Le temps de montée de l’oscilloscope indique le temps de montée qui serait affiché si un signal d’onde carrée presque idéal avec un temps de montée proche de zéro était appliqué. Vous pouvez calculer le temps de montée directement à partir de la bande passante.